Appel à communications – « Passeurs de la littérature américaine en France 1917-1967 »

Passeurs de la littérature américaine en France 1917-1967

Ces deux journées d’études interdisciplinaires sont consacrées à la manière dont la littérature américaine entre dans le champ de la culture en France, au cours d’une période définie par deux moments-clé de la relation franco-américaine: l’engagement des Etats-Unis dans la Première Guerre mondiale (1917) et le retrait des forces de l’OTAN du territoire français (1967).

Il s’agira, d’une part, d’identifier les intermédiaires qui ont permis la circulation de la littérature américaine en France au cours de cette période ; d’autre part, d’éclairer la diversité de leurs pratiques (création de fonds ou de corpus, traductions et publications, études universitaires ou critiques, adaptations textuelles ou audio-visuelles, enquêtes ou commentaires journalistiques ou autres) ainsi que les formes de capitalisation, sélection, distorsion, hybridation, censure, rejet ou subversion qui les accompagnent. On souhaiterait également faire apparaître les relations sociales, culturelles, économiques ou politiques que ces passeurs mettent en jeu ainsi que les perceptions et les images de la littérature américaine qu’ils ont construites pour le public français.

On pourra croiser les études littéraires (américanistes et comparées), l’histoire, la sociologie, les arts visuels pour approfondir la compréhension du travail de cette multitude d’acteurs – institutions, cercles, communautés, individus – qui permet la circulation transatlantique des textes vers un pays dont la capitale, Paris, est alors dotée d’un immense pouvoir de consécration. On s’attachera à mieux cerner le rôle ce ces acteurs, notamment celui des bibliothèques universitaires ou privées, des maisons d’édition et des collections, des librairies et des périodiques (telles les revues universitaires, relativement peu étudiées). Dans le même esprit, on mettra en lumière le rôle des intermédiaires individuels : traducteurs, préfaciers, mécènes, éditeurs (publishers), rédacteurs et éditorialistes, critiques, agents littéraires, diplomates, universitaires, journalistes et correspondants de périodiques américains à Paris, mais aussi scénaristes, dessinateurs, metteurs en scène et librettistes. Sans exclure les « passeurs » les plus célèbres (Soupault, Larbaud, Bazalgette, ou Coindreau), les propositions veilleront à révéler des intermédiaires méconnus et les réseaux/sociabilités dans lesquels ils s’insèrent.

Outre les personnes et institutions, nous proposons également d’étudier certains médias comme moyens de diffusion de la littérature américaine en France : arts visuels (en particulier la bande dessinée), cinéma, théâtre et radio. On pourra ainsi s’intéresser à l’adaptation de BD américaines par des magazines français dans le contexte politique et moral de l’Hexagone, ou à certaines adaptations cinématographiques emblématiques, comme Le Dernier tournant(1939) ou Pierrot le Fou (1965), ou encore au passage de la poésie et la littérature américaines à travers le médium radiophonique et ses formats privilégiés (lectures, causeries et entretiens). Enfin, on pourra envisager le phénomène de l’adaptation/appropriation/réinvention de certains codes de la littérature américaine – dont l’exemple le plus connu est sans doute J’irai cracher sur vos tombes (1946) de Vernon Sullivan (alias Boris Vian) – qui à défaut de transmettre un texte original véhiculent une certaine idée de la littérature américaine.

Nous encourageons des contributions d’une durée de 25 minutes en anglais et en français dans les champs de la littérature et de la littérature comparée, de l’histoire du livre et de la culture matérielle, de la sociologie, des arts, du théâtre et du cinéma.

Les propositions (résumés) seront déposées sur le site de la conférence accompagnées d’une brève notice biobibliographique : http://passeurs2019.sciencesconf.org/

Date limite pour le dépôt des propositions : 15 septembre 2019

Bibliographie :

Boschetti, Anna (dir.), L’Espace culturel transnational. Paris : Nouveau Monde Editions, 2010.

Brooker, Peter, Thacker, Andrew (dir.), The Oxford Critical and Cultural History of Modernist Magazines. II. North America 1894-1960, Oxford, Oxford University Press, 2009-2013.

Casanova, Pascale, La République mondiale des lettres, Paris, Seuil, 1999.

Tournès, Ludovic, L’argent de l’influence. Les fondations américaines et leurs réseaux européens, Paris, Autrement, 2010.

Comité d’organisation :

Sylvie Bauer, Université Rennes 2

Anne Reynes-Delobel, Aix-Marseille Université

Benoît Tadié, Université Rennes 2

Comité scientifique :

Hélène Aji, Université Paris Nanterre

Laurence Cossu-Beaumont, Université Paris 3

Cécile Cottenet, Aix-Marseille Université

Céline Mansanti, Université de Picardie-Jules Verne

Anne Reynes-Delobel, Aix-Marseille Université

Benoît Tadié, Université Rennes 2

Sophie VALLAS, Aix-Marseille Université


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *