Parution – « Le Genre humain, n° 59. Chanter, rire et résister à Ravensbrück. Autour de Germaine Tillionet du Verfügbar aux Enfers »

sous la direction
de Philippe Despoix,
Marie-Hélène Benoit-Otis,
Djemaa Maazouzi
et Cécile Quesney
préface d’Esteban Buch

Les laboratoires de l’horreur et de la mort industrielle que furent les camps nazis ont paradoxalement aussi été des lieux de création. Création dans des conditions extrêmes, presque toujours clandestine et souvent le fait de simples amateurs pour qui elle constituait une ultime planche de liberté – ou de résistance. Ce fut le cas dans le camp pour femmes de Ravensbrück avec Le Verfügbar aux Enfers, pièce écrite fin 1944 par l’ethnologue Germaine Tillion (1907-2008) avec l’aide de ses compagnes résistantes déportées. Œuvre de survie collective, cette « opérette-revue » sans partition qui détourne avec humour un répertoire varié d’airs populaires éclaire de manière exemplaire les relations complexes entre mémoire musicale, création et résistance dans les camps.

Germaine Tillion est entrée au Panthéon le 27 mai 2015. Ce jour-là, le président de la République dit : « À Ravensbrück, cachée dans des caissons en carton, Germaine Tillion écrit une opérette, pour que le rire généreux de ses camarades déportées puisse répondre aux rictus lâches de leurs bourreaux. Oui, une opérette, pour pouvoir défier le mal par le rire. »

Dans sa préface, Esteban Buch écrit qu’« il revenait à une femme, Germaine Tillion, de contribuer au travail de mémoire collectif en faisant entendre aussi la musique du rire, éternellement libre, surgissant du fond sonore des enfers ».

 

Sommaire

Esteban Buch
Préface (13)

Philippe Despoix, Marie-Hélène Benoit-Otis, Djemaa Maazouzi et Cécile Quesney
Chanter, rire et résister à Ravensbrück. Autour de Germaine Tillion et du Verfügbar aux Enfers (17)

Contextes d’une création atypique
Insa Eschebach
Créer son propre lieu social : les activités culturelles dans le camp de concentration pour femmes de Ravensbrück (25)

Julien Blanc
Humour et R.sistance chez Germaine Tillion : rire de (presque) tout (37)

Françoise Carasso
Styles de Germaine Tillion : pertinence et impertinence (55)

Germaine Tillion
« Il était une fois Ravensbrück » : entretien avec Mechthild Gilzmer (71)

Une opérette-revue à Ravensbrück
Nelly Forget
Témoignage sur l’improbable parcours d’un manuscrit : Le Verfügbar aux Enfers (95)

Donald Reid
Re-mémoration et créativité dans Le Verfügbar aux Enfers (107)

Philippe Despoix
Orphée à Ravensbrück ? Une revue de composition orale : mémoire phonographique et parodie (119)

Djemaa Maazouzi
D’une « distraction » paradoxale à Ravensbrück (137)

Cécile Quesney
Mettre en scène Le Verfügbar aux Enfers  (2007-2017) (157)

Marie-Hélène Benoit-Otis
Virtualités musicales dans l’opérette-revue de Germaine Tillion (175)

Annexe
Groupe de recherche « Mémoire musicale et résistance dans les camps »
Sources musicales et phonographiques du Verfügbar aux Enfers (191)


Djemaa Maazouzi, Ph.D
https://djemaamaazouzi.academia.edu
Collège Dawson
Département de français
dmaazouzi@dawsoncollege.qc.ca
Bureau 5E.2
Adresse postale :
3040 Rue Sherbrooke O
Montréal, QC H3Z 1A4, Canada
Téléphone : (514) 931 8731

Le Genre humain 59_presse_22052018


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.