Publication : “Annie Ernaux : une oeuvre de l’entre-deux”

F. Thumerel (dir.), Annie Ernaux : Une oeuvre de l’entre-deux, Artois Presses Université, 20 €.

 

 

A la fin de La Place, Annie Ernaux nous fait part de sa déception à la lecture d’un volume dont le titre, L’Expérience des limites, était prometteur : à son plus grand dam, « il n’y était question que de métaphysique et de littérature ». Or, l’expérience des limites, elle a le sentiment de l’avoir connue dans sa vie de jeune fille et de femme issue d’un milieu populaire. L’expérience des limites, elle l’a menée dans une oeuvre pluridimensionnelle (romans autobiographiques, autosociobiographies, journaux intimes et « extimes ») en explorant son entre-deux social et se jouant des frontières entre genres et disciplines.

 

Les participants à ce premier colloque international consacré à l’oeuvre d’Annie Ernaux, venus de multiples horizons géographiques et critiques, ont analysé les aspects les plus divers de l’entre-deux : sociologiques, psychologiques ou psychanalytiques, thématiques et (inter)textuels – sans oublier de s’arrêter sur ces formes auto(socio)-biographiques particulières qu’offre l’écriture journalière. La présence de l’auteur, qui est intervenue activement et a pris part à une table ronde, a renforcé l’intérêt des débats. Au reste, la confrontation de la voix auctoriale avec différentes manières de critiquer n’est pas sans importance : c’est une façon d’insister sur la nécessaire circulation du sens entre auteur, textes et lecteurs – instances que la critique n’a que trop souvent disjointes.

 

Le directeur de cet ouvrage, Fabrice Thumerel, enseignant, critique, est un des animateurs de l’axe « Manières de critiquer » du Centre de recherches littéraires « imaginaire et didactique » de l’Université d’Artois.

 

 

Table des matières

 
Annie Ernaux.
Préface
Fabrice Thumerel. Avant-propos : Annie Ernaux : une oeuvre de l’entre-deux

 

CHAPITRE I

APPROCHES TEXTUELLES DE L’ENTRE-DEUX

 

Françoise Simonet-Tenant.  « A 63 » ou la genèse de l’« épreuve absolue »
Loraine Day. L’écriture dans l’entre-deux temporel : une étude de L’Evénement
Tiphaine Samoyault. Agenda, addenda : le temps de vivre, le temps d’écrire
Catherine Douzou. Entre vécu instantané et représentation de soi :  écrire « au-dessous de la littérature »
Jerzy Lis. Ethnologie de soi-même ou postunanimisme ? Le cas Annie Ernaux

 

Chapitre II

APPROCHES
TEXTUELLES (II) : OUVERTURES SUR LES ASPECTS PHILOSOPHIQUES, PSYCHOLOGIQUES ET
SOCIOLOGIQUES DE L’ENTRE-DEUX

 

Bruno Blanckeman. Annie Ernaux : une écriture des confins
Pierre-Louis Fort. « Entre deux rives » : l’écriture du deuil chez Annie Ernaux
Barbara Havercroft. Subjectivité féminine et conscience féministe dans L’Evénement
Lyn Thomas. Influences illégitimes : la revue Confidences comme intertexte des Armoires vides
Jacques Dubois. Une socio-analyse à l’oeuvre dans La Place

 

Chapitre III

APPROCHES
SOCIOLOGIQUES DE L’ENTRE-DEUX

 

Christian Baudelot. « Briser des solitudes… » Les dimensions psychologiques, morales et corporelles des rapports de classe chez Pierre Bourdieu et Annie Ernaux

Gérard Mauger. Annie Ernaux, « ethnologue organique » de la migration de classe
Delphine Naudier. Annie Ernaux : un engagement littéraire et une conscience féministe
Isabelle Charpentier. Anamorphoses des réceptions critiques d’Annie Ernaux : ambivalences et malentendus d’appropriation

 

Chapitre IV

FORMES DE
L’ENTRE-DEUX : ÉCRITURES JOURNALIÈRES

 

Entretien d’Annie Ernaux avec Fabrice Thumerel. Ambivalences et ambiguïtés du journal intime
Annie Ernaux et Philippe Lejeune. Un singulier journal au féminin
Entretien d’Annie Ernaux avec Marie-Madeleine Million-Lajoinie. A propos des journaux extérieurs

 

Bibliographie


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.