Appel à communications – « Isolement des individus ; Isolement des groupes ; Isolement des genres et des formes »

Appel à communications

Isolement des individus ; Isolement des groupes ; Isolement des genres et des formes.

Le GEO (Groupe d’Études Orientales, slaves et néo-helléniques – EA 1340) de l’Université de Strasbourg organise un colloque qui s’adresse aux doctorants en sciences humaines à l’échelle nationale. Cette manifestation, consacrée à l’Isolement, sera concentrée autour de trois axes :

Isolement des individus ; Isolement des groupes ; Isolement des genres et des formes.

Ces trois axes qui viennent d’être évoqués, peuvent dégager les pistes ci-après pour l’organisation de notre colloque :

  • l’isolement comme combinaison de mesures (préventives ou a posteriori) visant à écarter un individu ou un groupe d’individus pour préserver une communauté ou le corps social d’un risque connu, présumé ou fantasmé ;
  • l’isolement volontaire comme stratégie individuelle marquant le rejet d’une société ou de rapports perçus comme dénaturés et aliénants, ou comme protection, « auto-exclusion » d’individus encourant un danger face au reste du monde ;
  • l’isolement comme source d’un processus créatif susceptible de donner lieu à des productions intellectuelles ou artistiques.
  • l’isolement par l’insularité d’un groupe social ou d’une communauté (constituée ou instituée) au sein d’un corps collectif (communauté fermée ou privilégiée) ;
  • l’isolement par l’exclusion, la marginalisation, la ségrégation, la mise au ban ou la discrimination d’un groupe social ou d’une communauté (constituée ou instituée) à l’extérieur d’un corps collectif (déportation, ségrégation, exil) ;
  • l’isolement comme instrument/moyen/levier de l’action politique ou comme résultat/conséquence de l’action politique ;
  • l’isolement d’un groupe politique de la scène politique nationale, ou d’une nation ou d’un territoire national vis-à-vis de la communauté internationale ;
  • l’isolement d’une communauté par le discours, les images, la langue et les éléments de langage (discrimination, racisme, essentialisme, stéréotypes) ;
  • l’isolement d’un groupe par l’isolement de sa langue (et de ses locuteurs) et de ses pratiques culturelles (identité collective isolée) ;
  • la catégorisation comme vecteur de l’isolement.
  • les origines de l’isolement d’une catégorie (aussi bien de langue que de genre) ;
  • la place de ces cas isolés dans notre représentation d’un champ divisé en catégories (et la remise en cause ou la réévaluation de notre représentation le cas échéant) ;
  • l’existence et la persistance de l’isolement générique dans une perspective diachronique ;
  • l’histoire des littératures et des langues, leurs contacts, leurs évolutions au regard des éclairages qu’apportent les études sur les cas isolés ;
  • l’impact des exceptions dans l’interprétation d’une langue en tant que système et le dégagement de régularité linguistiques.
  • le sens de l’originalité et de l’élaboration d’isolats littéraires par opposition aux références et aux lieux communs dans l’écriture littéraire.

*

Modalités de participation :

Le colloque est ouvert seulement aux doctorants en sciences humaines. Les communications doivent être présentées en français. Les abstracts devront contenir 300-500 mots et être accompagnés d’une courte biographie permettant de retracer le parcours du doctorant. Les propositions devront être envoyées par e-mail jusqu’au 15 janvier 2019 à l’adresse suivante :

Nader NASIRI-Moghaddam

Professeur des universités

Directeur du Département d’études persanes

Tél : +33 (0)3 68 85 65 34

nasiri@unistra.fr

*

Lieu du colloque : Université de Strasbourg

Date du colloque : 4-5 mars 2019

Le temps de communication : 30 minutes (20 minutes de présentation + 10 minutes de discussion)

url de référence


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.