Colloque – « Les francophonies dans la mondialisation : entre transmission et recherche »

Veuillez trouver ci-joint l’annonce et le programme (détaillé, en PJ) du Colloque international USPC qui se tiendra en Sorbonne à l’Amphi Durkheim les 28 et 29 mars 2019 :“Les francophonies dans la mondialisation : entre transmission et recherche” http://www.univ-paris3.fr/les-francophonies-dans-la-mondialisation-entre-transmission-et-recherche-549259.kjsp

Dans le cadre de ce colloque, j’animerai le jeudi 28 mars, de 16h15 à 18h15, une Table ronde, Littératures francophones, langues du monde, formes de vie,en compagnie de 4 écrivains francophones :Silvia BARON SUPERVIELLE, Leïla SEBBAR, Maryam MADJIDI et YING Chen.

A l’écoute de différentes aires culturelles multilingues – Amériques, Europe, Maghreb et Méditerranée, Proche et Moyen-Orient, Chine – quatre écrivains témoins d’exils, de guerres ou de révolutions interrogent leur expérience des relations du français avec les autres langues ou « phonies » du monde, en ce qu’elles engagent et confrontent des histoires, des gestes et des formes de vie, des cultures, des littératures et des mondes multiples. Quels modes de négociation, d’hybridation et de réinvention du français au contact des langues dans le tiers espace de l’écriture ? Selon quels partages du sensible et des mondes, quelles articulations entre l’esthétique, le politique et l’éthique ? Quels regards sur le devenir des langues et des francophonies dans les dynamiques enchevêtrées et concurrentes des mondialisations– migrations, colonisations et interconnexions des mondes ?

– Silvia Baron Supervielle (Argentine/France), poète, romancière, essayiste, traductrice de J. L. Borges, J. Cortazar, R. Juarroz, V. Ocampo, I. Vitale, M. Yourcenar. Auteur de : Lectures du vent, Paris, José Corti, 1988 ;L’Eau étrangère, José Corti, 1993 ; Le Pays de l’écriture, Paris, Seuil, 2002, Prix Tristan Tzara 2003 ;L’Alphabet du feu. Petites études sur la langue, Paris, Gallimard, « Arcades », 2007 ; Journal d’une saison sans mémoire, Gallimard, 2009 ; Un autre loin, Gallimard, 2018. Prix de littérature francophone Jean Arp 2012.

– Maryam Madjidi (Iran/France), enseignante de français langue étrangère en Chine, en Turquie et à la Croix Rouge française ; auteur de Marx et la poupée, Paris, Le nouvel Attila, 2016, rééd. J’ai lu, 2017, Prix Goncourt du premier roman et Prix Ouest France Etonnants Voyageurs. Livre audio, Audiolib, 2018.

– Leïla Sebbar (Algérie/France), auteur de récits, nouvelles, carnets de voyage, correspondances et ouvrages collectifs : Lettres parisiennes (1986), avec Nancy Huston, rééd. J’ai lu, 2014 ; Une enfance d’ailleurs, 17 écrivains racontent, avec N. Huston (1993), rééd. J’ai lu, 2002 ; Le Silence des rives (1993), Prix Kateb Yacine, rééd. Tunis, Elyzad Poche, 2018. L’Orient est rouge, Elyzad, 2017. Je ne parle pas la langue de mon père, suivi de L’arabe comme un chant secret, rééd. Saint-Pourçain-sur-Sioule, Bleu autour, 2016.

– Ying Chen (Chine/Canada/France), romancière, poète, essayiste. Auteur de : La Mémoire de l’eau, Montréal, Leméac, 1992, rééd. Arles, Actes Sud, « Babel », 2006 ; Les Lettres chinoises (1993), rééd. Actes Sud, « Babel », 1998 ; Le Champ dans la mer, Montréal, Boréal/Paris, Seuil, 2002 ; Querelle d’un squelette avec son double, Boréal/Seuil, 2003 ; Quatre Mille Marches. Un rêve chinois, Montréal, Boréal/Paris, Seuil, 2004 ;La Lenteur des montagnes, Montréal, Boréal, 2014 ; Impressions d’été, haïkus, trad. chin./fr., MEET, 2008.Entrée libre.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.