Colloque – « Légitimité et illégitimité de la littérature et du théâtre. Qui a le droit d’écrire quoi ? Qui a le droit de montrer quoi ? »

Colloque interuniversitaire

Légitimité et illégitimité de la littérature et du théâtre.

Qui a le droit d’écrire quoi ? Qui a le droit de montrer quoi ?

Université Paris 3 Sorbonne nouvelle, 

Paris Sorbonne Université.

Journée 1

28 juin 2019 (9h30-16h30)

Maison de la recherche, Sorbonne Université

Salle D040 (28, rue Serpente, 75006 Paris)

9h Accueil des participant·e·s

9h15 Mot d’accueil

Panel 1 (9h30-11h) : Construire sa légitimité 

(modératrice : Marie Vigy, Sorbonne Nouvelle)

9h30 Caroline Labrune (Université de Rouen Normandie), « Célébrer la gynécocratie en pleine Fronde : comment Pierre Du Ryer a-t-il pu écrire Nitocris, Reine de Babylone? »

10h Esther Demoulin (Sorbonne Université), « Sartre et Beauvoir, ou le transfert de la légitimité littéraire »

10h30 Aurore Turbiau (Sorbonne Université), « Libération des femmes : année zéro. Fonder une légitimité de la parole politique et littéraire des femmes »

11h Pause 

Panel 2 (11h30-12h30) : Une légitimité embarrassante ? 

(modératrice : Charlotte Laure, Sorbonne Nouvelle)

11h30 Jean-Christophe Corrado (Sorbonne Université), « “Et l’embourgeoiser de cette façon était peut-être le plus mauvais tour qu’on pût lui jouer.” Jean Genet face à sa légitimation »

12h Marina Gesrel (Sorbonne Université), « Postures surréalistes : la conquête d’une légitimité contradictoire »

12h30 Pause déjeuner 

Panel 3 (14h-16h30) : Instances de légitimation 

(modératrice : Agathe Giraud, Sorbonne Université)

14h Pierre Lyraud (Sorbonne Université), « De quel droit parle-t-on encore de Pascal ? »

14h30 Augustin Guillot (Paris I Panthéon-Sorbonne), « Les “illégitimes succès” à l’époque romantique : opinion publique et légitimité littéraire en France autour de 1830 »

15h Pause

15h30 Lucie Roussel Richard (Normandie Université), « Le théâtre de Delphine de Girardin à l’épreuve de la critique »

16h Elisabeth Viain (Sorbonne Université), « Le Boulevard-shaming ou la réputation peu flatteuse du théâtre dit de Boulevard auprès du public et des dramaturges de théâtre contemporain »

16h30 Fin de la première journée

Journée 2

29 juin 2019 (9h30-16h)

Maison de la recherche, Sorbonne Nouvelle, 

Salle Athéna (4, rue des Irlandais, 75005 Paris)

9h15 Accueil 

Panel 1 (9h30-10h30) : Délégitimer, censurer 

(modératrice : Alice Desquilbet, Sorbonne Nouvelle)

9h30 Clément Scotto di Clemente (Sorbonne Université), « Légitimation et évolution de la haine du théâtre »

10h Elisabeth Lacombe (Université de Picardie Jules Verne), « La Sorcière (Thomas Middleton, circa 1613-1616) et La Devineresse (Thomas Corneille et Jean Donneau de Visé, 1679) : deux victoires de la censure ? »

10h30 Pause 

Panel 2 (11h-12h30) : Appropriations et transferts culturels

(modérateur : Marco Doudin, Sorbonne Université)

11h Jean-Baptiste Scherrer (Université Paris I Panthéon-Sorbonne/Université de Fribourg-en-Brisgau), « L’appropriation culturelle, une notion juridique pour protéger les identités collectives »

11h30 Solène Méhat (Université Paris 8), « Du rôle de l’identité de l’auteur dans la controverse littéraire contemporaine : étude des débats autour de la performance de Kenneth Goldsmith “The Body of Michael Brown” »

12h Weihang Huang (Sorbonne Nouvelle), « La légitimité par L’Orage et L’Orage dans sa légitimité. La réception du théâtre occidental en Chine à partir des années 1930 »

12h30 Pause déjeuner  

Panel 3 (13h30-16h) : Sujets illégitimes

(modératrice : Esther Demoulin, Sorbonne Université)

13h30 Nicolas Fréry (Sorbonne Université), « “Jeter un regard sur ce que l’opinion a traité d’ignoble” : la querelle de la lingère et du cocher dans La Vie de Marianne »

14h Pierre Damamme (Sorbonne Université), « “Cupidon déchaîné” : le goût des moins de seize ans dans l’œuvre de Gabriel Matzneff »

14h30 Pause

15h Mouna Adouni (Université de Lille/Université de Sfax), « La représentation de la figure du bourreau dans Les Bienveillantes de Jonathan Littell, La Disparition de Josef Mengele d’Olivier Guez, La Part de l’Autre d’Eric-Emmanuel Schmitt et HHhH de Laurent Binet »

15h30 Maxime Boeuf (Aix-Marseille Université / Universität Tübingen), « Clara Viebig, la mise à l’index de la “plume féminine” »

16h Clôture du colloque

Responsable :

Groupe de Recherche Interuniversitaire en Langue et Littérature (Jean-Christophe Corrado, Esther Demoulin, Alice Desquilbet, Marco Doudin, Agathe Giraud, Charlotte Laure, Clément Thiebault Scotto Di Clemente, Marie Vigy)

adresse

Sorbonne Université/Sorbonne Nouvelle


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.