Parution – « Pour une médiapoétique du fait divers. Le cas de l’affaire Lindbergh »

Nous avons le plaisir de vous annoncer la parution du 24e numéro de COnTEXTES« Pour une médiapoétique du fait divers. Le cas de l’affaire Lindbergh », dirigé par Micheline Cambron
 

Le présent dossier rend compte de travaux réalisés par une équipe internationale (Belgique, France, Québec et Suisse) qui s’est attachée à la couverture médiatique et aux prolongements d’un « fait divers » célèbre : l’affaire de l’enlèvement du bébé Lindbergh. Cette affaire a donné lieu à de nombreuses fictions, souvent très célèbres, dont la rédaction fut parfois contemporaine de son déroulement (comme Tintin en Amérique de Hergé ou Le Crime de l’Orient-Express d’Agatha Christie). Les articles rassemblés ici réfléchissent à la manière dont la presse rend compte des événements en investissant diverses formes génériques et en se mettant elle-même en scène. Les journaux constituant un ensemble dynamique de formes tendues entre elles, ils composent tout à la fois un récit, une interface labile entre les discours et un laboratoire où se joue une poétique des genres. Ce dossier plaide donc pour une médiapoétique de la presse, c’est-à-dire une approche visant la poétique des textes journalistiques et prenant en compte leur médium de production, leurs visées pragmatiques, leurs enjeux sociétaux, et leur circulation.    


Les contributeurs du dossier sont : Micheline Cambron, Laure Demougin, Mélodie Simard-Houde, Will Straw, Paul Aron, Vanessa Gemis, Yoan Vérilhac, Filippos Katsanos, Amélie Chabrier, Santiago Díaz Lage, Clio Devantéry, Gianni Haver, Jean Rime, Marie-Ève Thérenty. Le dossier est accessible à l’adresse suivante : https://journals.openedition.org/contextes/7961.


Le comité de rédaction de COnTEXTES
 
 
Pour une médiapoétique du fait divers. Le cas de l’affaire Lindbergh
 
Sous la direction de  Micheline Cambron

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.