Parution – « “Ennemis mortels”. Représentations de l’islam et politiques musulmanes en France à l’époque coloniale »

A l’occasion de la parution de:
 
“Ennemis mortels”. Représentations de l’islam et politiques musulmanes en France à l’époque coloniale
 
La Découverte
En librairie le 17 octobre 2019
 
je présenterai le livre:
 
jeudi 17 octobre 2019, dans le cadre de la Nuit des débats, à 19 heures à la librairie La Petite Egypte, 35 rue des Petits Carreaux, 75002, Paris.
 
mercredi 23 octobre 2019 à 19 heures au Lieu-Dit, 6 rue du Sorbier, 75010, Paris, à l’invitation de la Société Louise Michel.
 
 
samedi 26 octobre 2019 à 18 heures à la librairie Résistance, 4 villa Compoint, 75017, Paris.
 
mercredi 6 novembre 2019 à 19 heures au Café Tata-Monique, 18 rue Laplace, 75005, Paris.
 
vendredi 8 novembre 2019 à 18 heures 30, Université populaire de Givors, salle Rosa Parks, Maison du fleuve Rhône, Place de la Liberté, Givors, 69700.
 
– vendredi 6 décembre 2019  à 19 heures à la librairie L’Alinéa, 12 Traverse Jean Roque, 13500 Martigues.
 
 
jeudi 12 décembre 2019 à 19 heures à l’Institut du Monde Arabe en présence de Rachida El-Azzouzi, journaliste à Mediapart, Christelle Taraud, historienne et professeure à Columbia University et New-York University (Paris) et  Abdellali Hajjat, maître de conférences en sciences politiques.
 
 
Cordialement.
O. Le Cour Grandmaison
Contact Editions La Découverte: Pascale Iltis: p.iltis@editionsladecouverte.com
 
 

“Ennemis mortels”. Représentations de l’islam et politiques musulmanes en France à l’époque coloniale

 

4ème de couverture

 

Pour mieux comprendre la place singulière de l’islam aujourd’hui en France, cet

ouvrage étudie les représentations de cette religion et des musulmans élaborées

de la fin du XIXe siècle jusqu’à la guerre d’Algérie par les élites académiques,

scientifiques, littéraires et politiques.

S’appuyant sur des sources diverses, parfois ignorées ou négligées, Olivier

Le Cour Grandmaison analyse la façon dont ces élites ont, pendant des

décennies, conçu et diffusé un portrait pour le moins sombre des colonisés

musulmans. Pendant qu’Ernest Renan, par exemple, soutient que l’islam

« n’a été que nuisible », Guy de Maupassant se passionne pour la sexualité

prétendument débridée et « contre nature » de ses adeptes.

Conçues par des personnalités souvent célèbres, diffusées par des institutions

prestigieuses, ces représentations sont rapidement incluses dans de multiples

ouvrages de vulgarisation. Jugé rétif au progrès, le « musulman » est décrit

comme un danger protéiforme et existentiel qui menace les bonnes mœurs, la

sécurité sanitaire, celle des biens et des personnes, l’avenir de la nation et de la

civilisation occidentale.

Ces représentations éclairent également les « politiques musulmanes »

mises en œuvre par la France. Enfin, comme le montre l’auteur, ce passé affecte

toujours notre présent et alimente les obsessions islamophobes de beaucoup de

nos contemporains.

 

Olivier Le Cour Grandmaison enseigne les sciences politiques et la philosophie

politique à l’université Paris-Saclay-Évry-Val d’Essonne. Il est l’auteur, notamment, de

Coloniser. Exterminer. Sur la guerre et l’État colonial (Fayard, 2005), La République

impériale. Politique et racisme d’État (Fayard, 2009), De l’indigénat. Anatomie d’un

« monstre » juridique : le droit colonial en Algérie et dans l’empire français (Zones/

La Découverte, 2010) et L’Empire des hygiénistes. Vivre aux colonies (Fayard, 2014).

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.