Parution – « Actes du colloque – “Écrivains en performance” »

Écrivains en performances

 Actes du colloque tenu à l’Université Paul-Valéry-Montpellier 3

les 31 janvier, 1er et 2 février 2018

Performance… le terme, courant dans le lexique des arts du spectacle, a, depuis les années 1970, pris un sens spécifique dans les champs, souvent perméables l’un à l’autre, des arts plastiques et de la poésie où il recouvre des interventions d’artistes ou de poètes relevant de l’art-action. Il est toutefois possible d’y entendre, plus largement, la désignation d’un ensemble de pratiques littéraires (poème-action, lecture publique, interview, interventions publiques atypiques) qui impliquent une mise en scène de l’écrivain et soulèvent diverses questions sur les frontières de la littérature, de l’auctorialité et des genres.

Inassignables à notre immédiate contemporanéité, ces pratiques dont nous ferons commencer l’histoire en 1830, date que l’on peut retenir comme celle de l’entrée des écrivains dans la médiatisation, mettent en vue le corps de l’auteur, incitant à questionner son rapport à l’œuvre, à interroger la relation de la performance d’écrivain à la littérature, à en examiner les poétiques.

Retour au texte ou consentement à sa dilution, revitalisation ou adultération de la littérature, stratégie publicitaire ou geste poétique authentique, qu’en est-il de la performance d’écrivain à l’ère médiatique ?

Textes réunis par Catherine Soulier (Université Paul-Valéry – Montpellier3/RIRRA21), Marie-Ève Thérenty (Université Paul-Valéry Montpellier3/RIRRA21) & Galia Yanoshevsky (Bar-Ilan University/ADARR) et mis en ligne avec le soutien de l’Université de Lausanne.

Introduction
Catherine Soulier, Marie-Eve Thérenty et Galia Yanoshevsky La performance d’écrivain à l’ère de la modernité, entre communion et mystification
Alain Vaillant  « PERFormance C’EST… » (si ça eXiste !)
Jean-Pierre Bobillot Magie différée et chute de guillemets.
Nathalie Quintane La voix intérieure
Vincent Laisney « Lire ce qui est écrit comme ce qui est imprimé »
Michel Murat Dire sans lire : une leçon de lecture publique (Christophe Tarkos, cipM, 18 avril 1997)
Céline Pardo Lire son théâtre pour le faire jouer : performances de dramaturges devant le comité de lecture de la Comédie-Française (XIXe – début du XXesiècle)
Olivier Bara Le monodrame : brève histoire d’un genre méconnu
Paul Aron Nomi Nomi : à cheval sur la frontière linguistique
Jérôme Meizoz L’Hydropathe en scène : quand l’auteur devient interprète
Violaine François Un poète « dans ses œuvres » au cabaret montmartrois : Jehan Rictus
Élisabeth Pillet La performance académique sous les sunlights : Marcel Pagnol, cinéaste irrévérencieux
Marion Brun Houellebecq performeur de soi : la littérature comme performance médiatique
Adeline Wrona Cartographie de la conférence dans la littérature française contemporaine
Agnès Blesch L’interview manquée
David Christoffel et Galia Yanoshevsky URL + IRL = LittéraTube en performances
Gilles Bonnet « Habiter seul la ville totale et ouverte ». Performances de l’être-là chez Joy Sorman, Philippe Vasset et François Bon
Violaine Sauty Écrivains et danseurs au corps à corps : l’expérience chorégraphique de la littérature
Clément Dessy Phrazzer
Enzo Cormann La littérature au corps. Histoire de ma vie de George Sand
Corinne Saminadayar-Perrin La « performance de ténèbres » selon Pascal Quignard. Notes de lecture.
Annick Jauer Le corps, la voix, le geste et l’objet texte (Peux-je ? de Charles Pennequin et Dominique Jégou, Mon corps n’obéit plus de Yoann Thommerel)
Benoît Cottet Le corps en lecture publique : techniques et « re-physication de la pensée »
Jeff Barda À L’HÔTE DU BOCAL
Christian Prigent Le document est mon corps. Le corps est un document
Muriel Pic Le personnage de l’écrivain dans le roman-photo
Jan Baetens Modernist Types. Typography as Reading Instructions
Nana Ariel


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.