Parution – « Impression, projection. Une histoire médiatique entre cinéma et journalisme »

L’ouvrage ci-dessous s’inscrit dans le décloisonnement du discours littéraire et des autres sphères discursives et médiatiques. Si son objet est d’étudier les rapports entre cinéma et journalisme, ceux-ci sont saisis par le prisme des études littéraires, en termes de poétiques journalistiques et d’imaginaires sociaux. Nous en diffusons donc l’annonce de parution sur notre liste.
 
Paul Dirkx
 
 
——————————————————
Annonce de parution – ouvrage collectif

Impression, projection. Une histoire médiatique entre cinéma et journalisme, Québec, Presses de l’Université Laval, coll. «Littérature et imaginaire contemporain», 2019. ISBN: 9782763745787

Sous la direction de Richard Bégin, Thomas Carrier-Lafleur et Mélodie Simard-Houde

Résumé

Le cinéma et la presse ont toujours possédé un grand nombre d’affinités électives, de même qu’ils ont toujours été en compétition. Leurs canaux de diffusion et leurs plateformes ne cessent de se croiser, depuis les actualités filmées du début du XXe siècle jusqu’au journalisme participatif du Web 2.0. Leurs matériaux et leur langage connaissent également des hybridités et des échanges foisonnants, que le journalisme investisse petit et grand écrans ou que le cinéma absorbe la matière journalistique. De nouveaux genres cinématographiques – tels le reportage cinématographique et le film-enquête –, et genres journalistiques – telle la critique cinématographique – en sont nés. À ces remédiations s’ajoutent les représentations réciproques, le cinéma ayant continuellement mis à l’épreuve le journalisme, le journalisme ayant participé à l’avènement comme à l’institutionnalisation du cinéma. À travers les alliances et les rivalités, les correspondances et les contradictions, les simultanéités et les renversements, ce volume propose ainsi d’explorer la redéfinition continuelle de nos médias et de leurs identités.

Table des matières

Introduction: Richard Bégin, Thomas Carrier-Lafleur et Mélodie Simard-Houde, Cinéma et journalisme: les affinités médiatiques

PREMIÈRE PARTIE : Le Cinéma écrit par le journalisme

Chapitre premier: Karine Abadie, Les Nouvelles littéraires et le cinéma. Comment le sujet «cinéma» investit un journal littéraire

Chapitre 2: Evelyne Coutel, Popular Film face à la féminité. Une étude des éditoriaux (1926-1937)

Chapitre 3: Thomas Carrier-Lafleur, Voir l’Amérique, écrire le cinéma. La mécanique du reportage hollywoodien chez Blaise Cendrars et Joseph Kessel

DEUXIÈME PARTIE: Le Journalisme vu par le cinéma

Chapitre 4: Grégoire Halbout, «Love Is News». Newspaper pictures et romcom à l’âge classique hollywoodien

Chapitre 5: Toufic El-Khoury, Les Newspaper comedies des années 1930-1940. La représentation des médias écrits et la transmission mimétique du désir dans le cinéma hollywoodien classique (1931-1943)

Chapitre 6: Baptiste Creps, L’œuvre de Dieu, la part du diable. Le mythe du journaliste au tournant des années 1980 dans le cinéma américain

Chapitre 7: Sandrine Lévêque et Denis Ruellan, Métier d’homme, métier de femme? Le sexe (et le genre) du journalisme au cinéma

TROISIÈME PARTIE : Le Cinéma comme journalisme

Chapitre 8: Mélodie Simard-Houde, Le «Tourneur de manivelle» ou l’entrée d’un reporter technicien dans l’imaginaire médiatique

Chapitre 9: Johanna Cappi, Les Combattants de l’insolence (1984). Une enquête filmée de Christophe de Ponfilly dans le conflit soviéto-afghan

Chapitre 10: Fabien Landron, Mafia, Sicile et cinéma. Ré-élaboration(s) formelle(s) du film-enquête dans les films de Pierfrancesco Diliberto (La Mafia uccide solo d’estate, 2013 et In Guerra per amore, 2016)

Chapitre 11: Laurent Pineault, Témoin 2.0 et humiliation. Le cas des vidéos de fail

QUATRIÈME PARTIE : Le Cinéma contre le journalisme
 

Chapitre 12: Jeremy Hamers, L’Alternative «Television». Enzensberger, vom Bruch et le (non-)montage

Chapitre 13: Katarzyna Lipinska, Krzysztof Kieślowski. Auteur-documentariste sous le communisme polonais

Chapitre 14: Xavier Bittar, Les Revues clandestines cinématographiques (1943-1944). Entre engagement politique et recherche de légitimité

 

Pour plus d’information, consultez le site de l’éditeur.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.