Parution – H. Merlin-Kajman, « La Littérature à l’heure de #MeToo »

Hélène Merlin-Kajman, La Littérature à l’heure de #MeToo, Ithaque. Parution le 8/10/2020.

La littérature se tient-elle au-delà du bien et du mal ? La modernité le proclame depuis les procès de Madame Bovary et des Fleurs du mal. Aujourd’hui, ce droit à la transgression est remis en question au nom de nouvelles valeurs : respect des sensibilités, militantisme culturel, assignation de toute fiction à une expérience vécue.

L’effet du mouvement #MeToo sur la manière dont on lit les œuvres est à cet égard exemplaire. En 2017, des agrégatifs se demandèrent comment lire et enseigner une pastorale du XVIIIe siècle mettant en scène un viol déguisé : ce fut l’affaire Chénier. En 2020, l’affaire Matzneff soulevait la question de la valeur littéraire d’actes sexuels pénalement répréhensibles. Aux États-Unis, l’exigence du trigger warning  enjoint les universitaires de signaler à leurs publics les textes au programme dont le contenu pourrait raviver chez eux d’éventuels traumatismes.

La Littérature à l’heure de #MeToo explore la complexité des justifications engagées dans ce nouveau régime du jugement esthétique. Loin de le défendre pour son « progressisme » ou de le condamner pour sa bienséance
« politiquement correcte », comme  y encourage la polarisation idéologique des débats, il s’agit ici de plaider que la littérature n’agit pas à la lettre et que ce jeu de la lecture nous libère et nous lie.

https://www.ithaque-editions.fr/ithtin005-kajman-metoo



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.