Parution – “De la Grande Rhétorique à la poésie galante”

De la Grande Rhétorique à la poésie galante : l’exemple des poètes caennais aux XVIe et XVIIe siècles, Ouvrage publié sous la direction de Marie-Gabrielle Lallemand et Chantal Liaroutzos, PU Caen, 2004, 18,50 euros.

La fondation de l’académie de Caen, en 1652, rend compte de l’importance de l’activité intellectuelle dans cette ville que l’on a surnommée l’Athènes normande, notamment en raison de son activité poétique, à la fois riche et représentative des thèmes et des formes aux XVIe et XVIIe siècles. 

Ce colloque a été l’occasion d’étudier le corpus des poètes caennais ayant écrit au cours de ces deux siècles, corpus composé tant des auteurs considérés comme majeurs, Malherbe en tête, que de ceux qui sont moins connus et rarement étudiés, Vauquelin de la Fresnaye, Bertaut, Sarazin notamment.  Les intervenants ont été invités à travailler dans deux directions. D’une part, celle de la sociologie littéraire : quel est le cursus des poètes caennais en ces siècles ? Quel est le rôle de l’université et de l’académie ? Quelles sont les productions poétiques dominantes ? Quelle est leur spécificité au regard de celle des autres grands foyers d’activité poétique de l’époque ? D’autre part, celle de la poétique, qui engage des études particulières des oeuvres de ces poètes, prenant en compte les résultats des recherches littéraires récentes.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.