Archives mensuelles : juin 2016

Journée des Doctorants EnC-EPHE – « Marges et marginalia »

Journée des doctorants EnC-EPHE.

La journée d’étude sera organisée le 16 juin prochain de 9h à 18h dans les locaux de l’École nationale des Chartes (en salle Delisle). Elle portera sur les marges et marginalia appréhendées au sens large, sans contrainte de support, de période historique ni de discipline scientifique.
Nous invitons toutes les personnes intéressées par ce sujet à venir à cette journée. Le programme de la journée est disponible le site http://marges2016.sciencesconf.org.
Les personnes intéressées peuvent aussi nous contacter directement à l’adresse mail suivante journee.doctorants.enc.ephe@gmail.com.
Je vous remercie par avance pour votre aide, Cordialement, Tiphaine Foucher pour le comité d’organisation de la journée

Appel à communication – « La Lorraine des écrivains »

Bonjour,
Nous souhaiterions partager un appel à communication sur la liste de diffusion Socius pour une journée d’étude intitulée « La Lorraine des écrivains : création littéraire et territoire » qui va se dérouler à l’Université de Lorraine à Metz les 1er et 2 décembre 2016 et dont l’argumentaire et les modalités sont indiqués dans le fichier disponible en pièce jointe. Pourriez-vous, s’il vous plait, relayer cette information ?
Vous en remerciant par avance
Bien cordialement,
Benjamin KELM.

Parution – « Je n’ai qu’une langue, ce n’est pas la mienne. Des écrivains à l’épreuve »

Objet: Annonce parution ouvrage Je n’ai qu’une langue, ce n’est pas la mienne. Des écrivains à l’épreuve

Date: 7 juin 2016 15:02:32 UTC+2

Cher-e-s collègues,
J’ai le plaisir de vous écrire afin de vous annoncer la parution de l’ouvrage extrait de ma thèse de sociologie et titré : Je n’ai qu’une langue, ce n’est pas la mienne. Des écrivains à l’épreuve, aux éditions Fayard (coll. Pauvert). Accompagné d’une préface de Jean-Louis Fabiani, l’ouvrage paraîtra le 7 septembre 2016.
Posant la question des conditions et modalités d’accès à la reconnaissance littéraires des écrivains non français de langue française, en France,  Je n’ai qu’une langue, ce n’est pas la mienne. Des écrivains à l’épreuve est fondé sur l’analyse de la situation algérienne à travers cinq cas : celui de Kateb Yacine, d’Assia Djebar, de Rachid Boudjedra, de Kamel Daoud et de Boualem Sansal.
Extrait 1 de l’ouvrage :

« C’est à partir de ce critère de la nationalité, et donc à partir de la population des écrivains non français de langue française, qu’est appréhendé, à travers le présent ouvrage, la question de la reconnaissance littéraire. Les littératures de langue française, dites « francophones » et dont la littérature française « de France » tend à être exclue, sont hétérogènes. En effet, le contexte de production, les thèmes d’écriture, les esthétiques développées, rendent les littératures du Maroc, de Côte d’Ivoire, du Québec, de Belgique, irréductibles les unes aux autres. Seul dénominateur commun et non des moindres : l’attraction qu’exerce sur elles le centre littéraire parisien. Car Paris dispose du « monopole de la légitimité littéraire, c’est-à-dire, entre autres choses, le monopole du pouvoir de dire avec autorité qui est autorisé à se dire écrivain et qui a autorité pour dire qui est écrivain, ou, si, l’on préfère, le monopole du pouvoir de consécration des producteurs et des produits ». Ce processus d’attribution de la valeur littéraire gagne en complexité dès lors que la relation entre le centre et la périphérie a, jadis, été d’ordre colonial car « écrivains, artistes et chercheurs des sociétés issues de la décolonisation, défient […] par leurs lieux d’édition, leurs langues d’écriture ou par la référence à la culture des anciens colonisateurs, les frontières nationales des champs littéraires, artistiques et savants. » » Extrait 2 de la préface :  « Avec Kateb Yacine, Djebar fut la première à être reconnue par le milieu éditorial parisien, pour des raisons qui doivent autant à la qualité littéraire de leurs œuvres qu’à l’attrait commercial que pouvait revêtir leur travail en un moment où l’Algérie occupait tous les esprits. Peu importe : il faut saluer ceux qui eurent l’audace d’ouvrir les portes de leurs maisons d’édition à ces nouveaux entrants, qui au bout d’un parcours improbable de migrants littéraires, touchaient aux rives de la légitimité. Djebar devint ainsi la Françoise Sagan algérienne, associant modernité littéraire et vive tension liée au développement de la guerre. Ces écrivains contribuèrent à montrer que les Algériens étaient autre chose que des indigènes assignés au mutisme. La consécration ne fut que partielle, comme si l’appareil de légitimation tremblait et reculait au moment de faire entrer ces écrivains originaux au panthéon des lettres françaises, comme s’ils étaient restés, quelque part, hors champ. Kaoutar Harchi mène une enquête sociologique qui révèle les obstacles insurmontables qui restent à franchir : ainsi c’est une sélection de textes et non pas le théâtre de Kateb Yacine qui est représentée à la Comédie Française. Il n’entrera donc pas au répertoire de la grande institution. Le discours de réception d’Assia Djebar à l’Académie Française, pourtant fort modéré, fut très critiqué par l’aile conservatrice du champ littéraire, au sein de laquelle on retrouve nombre d’académiciens. Boualem Sansal échoua en 2015 au prix Goncourt et dut se contenter du Grand prix du roman de l’Académie française, qui est loin d’offrir aux ouvrages le même retentissement symbolique et commercial. » En me réjouissant d’échanger à propos de cet ouvrage, avec vous, prochainement.  Bien cordialement,  Kaoutar Harchi,  Docteure en sociologie,  Chercheure associée au Cerlis (Paris-Descartes-CNRS), harchikaoutar@yahoo.fr 

Colloque – « Mapping Fields of Study »

Mapping Fields of Study: Renegotiations of Disciplinary Spaces in the English-Speaking World International Conference Nancy, France 9-11 June 2016 Building G – Room 04 https://idea-udl.org/mapping-fields-of-study/programme/
 

Thursday 9th June 2016

1:00          Welcoming Conference Participants and Coffee

1:15          Opening presentation by John Bak, Director of IDEA Research Group

1:30 Panel 1 – Emergence of the Humanities: Practices

Hatice Yurttas (Murat Hüdavendigar University, Turkey)

Aphra Behn’s Oroonoko: The Emergence of the Novel as the Legitimate Form of Fiction

Federica Coluzzi (University of Manchester, U.K.)

Dantofilia/Dantismo: Charting the Rise of British Dante Studies as a Critical Discipline in the Late Victorian Age

Richard Somerset (Université de Lorraine, France)

‘A Liberal Education and Where to Find it’: Rival Disciplinary Visions in the Entourage of Charles Kingsley.

3:30 Panel 2 – Postmodern Restructuring of ‘Literature’ and ‘History’

Christian Auer (Université de Strasbourg, France)

From the Empirical-Analytical Model to Postmodernist Theories: A Threat to the Writing of History?

Thomas Constantinesco (Université Paris Diderot, France)

The Return of the Text in Literary Studies: The Case of American Literature

Simon Tabet (Université Paris Ouest Nanterre La Défence, France)

The Institutionalization of “Postmodern Studies” in the English-Speaking World

Keynote Speaker

5:30          Christopher Stray (Swansea University, U.K.)

Creating Classics: Institutions, Communities, Publications

 

Friday 10th June 2016

8:30          Reception and Coffee

9:00 Panel 3 – Emergence of the Humanities: Institutions

Stuart Jones (University of Manchester, U.K.)

Mapping the Humanities in Britain: The British Academy and the Organization of Knowledge, c. 1902-19

David Sorensen (Saint Joseph’s University, Philadelphia, U.S.A.)

The Circumlocution Office: Carlyle, Dickens, Ruskin and the Victorian Legacy of Anti-Discipline

Angela Dunstan (Birkbeck, University of London, U.K.)

Textual Experiments: Victorian Literary Societies and Developing the ‘Scientific Study’ of English Literature

Matthew Smith (Université de Lorraine, France)

Extra-Mural to Intra-Mural Institutionalisation of English Literature: From the Reviews to Henry Morley at University College London.

11:40 Panel 4 – Disciplinary Innovations in the Contemporary University

                 Jennifer Takhar (Novancia Business School, Paris, France)

Postcolonialism and Self-Reflexivity in the Marketing Canon

                 Martina Gosh-Schellhorn (Saarland University, Germany)

Transcultural Anglophone Studies – ‘Anglophone Studies’ in Transcultural Perspective?

12:40        Lunch (A104)

 

2:30 Panel 5 – New Mappings of ‘Literature’

Lee Flamand (Freie Universität Berlin, Germany)

Native Son in the African American Critical Tradition

Kate Highman (University of the Western Cape, South Africa)

Mapping English Literature in South Africa: The Politics of Place in Zoe Wicomb’s “You Can’t Get Lost in Cape Town”

Vaughn Rasberry (Stanford University, U.SA.)

Race and Totalitarianism: Between Literature and History

Keynote speaker

4:30          Josephine Guy (University of Nottingham, U.K.)

The Changing Discipline of English: A Brief History (1880-2016)

 

7:30          Conference Dinner

Saturday 11th June 2016

8:30          Reception and Coffee

9:00 Panel 6 – Disciplinary Innovations in the Contemporary University II

Luis Ángel Aparicio-Ordás González-García & Jorge Diego Sánchez (Universidad Alfonso X El Sabio & Universidad de Salamanca, Spain)

International Relations through Cultural Studies: The Case of the South Asian Subcontinent Partition (1947 and 1971)

Christophe Ippolito (Georgia Tech, U.S.A.)

Interdisciplinarity, Liberal Arts and the U.S. Research University: A Case Study

10:30 Panel 7 – Epistemological Heritages and Renewals

Philip Riley (Université de Lorraine, France / Visiting Professor, University of Vienna)

The ‘Ideal Type’: Emergence and Roles of a Conceptual Tool in Nineteenth-Century Disciplinary Demarcation

                 Taoufiq Sakhkhane (Sidi Mohammed Ben Abdellah University, Fez, Morocco)

Occidentalism: Hassan Hanafi and the Reconsideration of the Occident

Andrea Selleri (University of Warwick, U.K.)

Literary Studies and the Philosophy of Literature: Potential and Challenges of Interdisciplinary Interaction

12:00        Lunch (A104)

2:00 Round Table – Perspectives on the Humanities

                 Cornelius Crowley (Université Paris Ouest Nanterre La Défence, France)

Josephine Guy (University of Nottingham, U.K.)

André Kaenel (Université de Lorraine, France)

Christopher Stray (Swansea University, U.K.)

 

 

Conference Organisers

Vanessa Boullet

Marilyne Brun

Matthew Smith

Richard Somerset

 

Scientific Committee

Vanessa Boullet (Université de Lorraine)

Marilyne Brun (Université de Lorraine)

Cornelius Crowley (Université Paris Ouest)

François Cusset (Université Paris Ouest)

Martina Ghosh-Schellhorn (Saarland University)

Don Gilman (Ball State University)

Hélène Ibata (Université de Strasbourg)

Philip Riley (Visiting Professor, University of Vienna)

Mathilde Rogez (Université Toulouse Jean Jaurès)

Jennifer Rutherford (The University of Adelaide)

Matthew Smith (Université de Lorraine)

Richard Somerset (Université de Lorraine)

 

In Partnership with

Pole TELL, Université de Lorraine

UFR ALL-Nancy

SEARCH, Université de Strasbourg

CREA, Université Paris Ouest Nanterre La Défence

Saarland University

====================
Vous avez reçu ce message car vous êtes abonné à la liste de diffusion _expression_-libre@univ-lorraine.fr .

Vous pouvez vous désabonner de cette liste via l’ENT de l’UL http://ent.univ-lorraine.fr/
Une fois connecté :  ‘Mon compte’ (sur le côté gauche) -> Mes listes de diffusion facultatives

L’usage de cette liste est soumis au respect de la charte informatique Université de Lorraine disponible à l’adresse  http://ent.univ-lorraine.fr/Charte_informatique_UL.pdf

Journées d’étude – « Pratiques culturelles et savoirs : les revues et la recomposition des frontières (1920-1980) »

Mesdames, Messieurs,

Chères et Chers Collègues,

 

Nous avons le plaisir de vous inviter aux journées d’étude du groupe GENACH (Genèse et Actualités des Humanités Critiques) qui se tiendront à l’Université de Liège ces 22 et 23 juin 2016 (Salle des Professeurs).

Les travaux de ces journées seront consacrés à la thématique suivante : « Pratiques culturelles et savoirs : les revues et la recomposition des frontières (1920-1980) ».

 

Veuillez trouver en pièces jointes l’affiche et le programme de cet événement ainsi que le lien Fabula reprenant l’argumentaire :

http://www.fabula.org/actualites/pratiques-culturelles-et-savoirs-les-revues-et-la-recomposition-des-frontieres-1920-1980_74547.php

 

Bien cordialement,

 

Thomas Franck

 

 

Parution – « Trajectoires de consécration et transformations des champs artistiques »

Chères et chers collègues,

Comment se construisent les trajectoires des artistes qui accèdent à la consécration ? Comment les transformations des champs de production artistique affectent-elles ces trajectoires et plus généralement les voies d’accès à la reconnaissance ? Telles sont les questions qui sont au cœur du dossier suivant dont Marian Misdrahi et moi-même avons le plaisir de vous annoncer la parution :

Wenceslas LIZÉ, Marian MISDRAHI, « Trajectoires de consécration et transformations des champs artistiques », vol. XLVII, n° 2, Sociologie et sociétés, 2015.
SOMMAIRE :
W. Lizé, « Présentation »
1) Évaluation et consécration à l’épreuve des mutations en art contemporain
– D. Crane, « La géographie du marché de l’art mondial en pleine évolution : cultures des arts régionales et mondialisation culturelle »
– A. Quemin, « Qui détient le pouvoir en art contemporain ? Fonction dans le monde de l’art, genre et pays des « acteurs de la consécration » »
– M. Misdrahi, « Être « découvert » ou se faire « reconnaître » ? Les processus de détermination de la valeur artistique dans l’attribution de bourses en arts visuels »
2) Socialisation, construction sociale du « talent » et accès à la reconnaissance
– A. Thibault, « Être ou ne pas être. La genèse de la consécration théâtrale ou la constitution primitive du « talent » »
– É. Saunier, « Accéder à la reconnaissance en tant que femme écrivain belge. Une étude du cas d’Amélie Nothomb dans le champ littéraire français »
– A. Pégourdie, « Les voies sociales de la consécration musicale. Inégalités instrumentales de reconnaissance et gestion de l’insuccès en musique classique »
– M. Sonnette, « Articuler l’engagement politique et la reconnaissance artistique. Conflits et négociations dans les trajectoires professionnelles de rappeurs »
3) Changement social, transformations des champs et recomposition de l’espace des possibles
– M. Lacroix et C. Savoie, « Des crises continuelles aux trajectoires continues : les transformations de la vie littéraire au Québec, 1895-1948 »
– V. Rivron, « Reconversion et consécration : trajectoires de musiciens savants et valorisation de la musique populaire brésilienne »
– É. Salaméro, « Les modes de reconnaissance des artistes de cirque à l’épreuve du temps : de l’état du champ aux carrières individuelles »
– M. Glas, « La transformation du phénomène de consécration artistique dans le champ théâtral français, 1950-1990. »
Cordialement,
Wenceslas Lizé

Entrevue en ligne de Marc Angenot

Rafraîchir les idées

Entretien avec Marc Angenot


par Sarah Al-Matary & Alexandre de Vitry :

 

·         L’entretien est maintenant en ligne (3 juin 2016) :

 

 

http://www.laviedesidees.fr/Rafraichir-les-idees.html

 

 

La CONFÉRENCE DE MARC ANGENOT PRONONCÉE LE 18 MAI dans le cadre du colloque « Histoire et historiens des idées »SE TROUVE AUSSI EN LIGNE :

 

http://www.college-de-france.fr/site/alain-de-libera/symposium-2016-05-18-15h10.htm

Journée d’étude à écouter – « Bases de données et outils numériques : des révélateurs de l’imprimé et du littéraire »

Vous trouverez en suivant le lien suivant (http://legremlin.org/index.php/avenir/lienmenujourneebasesdedonnees) l’enregistrement audio des communications prononcées lors de la journée d’études « Bases de données et outils numériques : des révélateurs de l’imprimé et du littéraire », organisée par l’AQÉI (Association québécoise pour l’étude de l’imprimé) et le Gremlin (Groupe de recherche sur les médiations littéraires et les institutions).

 

Anthony Glinoer.